L’entrée en jeu des artistes

Le début du chantier est rythmé par le bruit des chenilles de la pelle mécanique de mon terrassier. Et là…. patatras ! le bel endroit bucolique ressemble à un champ de bataille en deux coups de « grosse » cuillère à pot.

Catastrophe ! que faisons-nous !

Pour bien comprendre notre projet et donc les travaux nécessaires, nous créons autour des bâtiments existants et des éco-lodges que nous allons implanter, tous les réseaux (assainissement, pluvial, électricité, eau potable, éclairage des chemins, téléphone, internet et TV) comme pour un lotissement. Des kilomètres de tranchées, de gaines et de câbles. Nous créons également les différents chemins d’accès et les dessertes des aménagements.

Le fil rouge sur le bouton...

En parallèle, les maçons attaquent leur chantier. Ouverture des portes, fenêtres, arase décrépissage et jointoiement des murs, sablage, dalles, murs de soutènements…      La tâche est rude, longue et poussiéreuse. Rapidement la grange-étable change d’aspect et nous devinons ici le restaurant, là l’accueil et la boutique… (sûrement  parce que nous avons trop regardé les plans)

Bientôt les clients ?

Le Mois d’Août arrive… les vacances, la mer, la sieste ?… quand le toit sera terminé !!! D’accord…, c’est donc sur le toit que nous bronzerons. Ce fameux toit est en mauvais état, les fixations des ardoises sont fatiguées, et il est impératif d’agir rapidement pour préserver la charpente et la volige. Nous commençons par le lavage.

Ensuite démontage des ardoises (environ 15 tonnes).

Jérémy et Georges à la manœuvre, un petit côté EDLINGER

 

Jean faisant descendre les ardoises

Une fois les ardoises déposées, il faut enlever les clous… beaucoup de clous…      Ensuite, re-lavage de la volige, pose du pare pluie, remise en forme du toit et pose du bac-acier isolé. Nous avons choisi de mettre, à la place des ardoises, du bac-acier isolé (de la même couleur) pour 2 raisons : rapidité de mise en œuvre, et économie d’exécution ainsi que de réalisation.

Voilà, dans les grandes lignes, le début des travaux. N’hésitez pas à venir, si vous le pouvez, nous voir sur le site. Nous vous accueillerons et vous ferons visiter avec plaisir.